Union des Blessés de la Face et de la Tête – UBFT

Logo UBFT

L’Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT), plus connue sous le nom « Gueules Cassées », a été créée à l’issue de la Grande Guerre au cours de laquelle plus de 500 000 soldats furent blessés à la face et à la tête.

Le Code des Pensions militaires d’Invalidité ne prévoyait pas d’indemnisation pour ce type de blessure car les soldats blessés à la face pouvaient encore travailler avec leurs bras et leurs jambes.

Les fondateurs de l’association se sont impliqués, auprès de l’opinion publique et des parlementaires afin de faire reconnaître par l’État le préjudice d’une blessure à la face. Ceci fut obtenu en 1925.

La vocation de l’UBFT a été et demeure le soutien de ses membres par des aides individuelles ou l’accès à ses domaines spécialisés. Aujourd’hui, subsiste le domaine du Coudon (Var) où un EHPAD de 111 lits a été ouvert en 2016.

L’association vient également en aide aux veuves de ses membres.

Elle a développé un réseau de proximité composé d’une trentaine de délégués régionaux ou départementaux, de porte-drapeaux, qui sont proches des membres. Le soutien au monde combattant est aussi une mission prévue par les statuts. C’est ainsi que l’UBFT, entourée par bon nombre d’autres associations s’est résolument engagée dans la refonte du CPMIVG.

L’UBFT, autrefois réservée aux seuls blessés de guerre, a décidé d’ouvrir ses rangs à toutes les victimes de leur devoir : pompiers, policiers, douaniers, blessés au visage dans une action de service, et plus généralement à tous ceux qui ont payé de leur sang l’accomplissement de leur devoir humanitaire ou social, ainsi qu’aux victimes civiles d’attentats.

Voir le site

Contact

20, rue d’Aguesseau
75008 Paris

Tel : 01 44 51 52 00

info@gueules-cassees.asso.fr